Energie solaire

Toi t’en penses quoi aujourd’hui ?

L’amour, c’est très vaste ce mot… Il a plein de visages différents pour moi… T’as l’amour amitié, sentimental, familial, instantané, éphémère… Ca recouvre plein de choses pour moi…

Et je suis quelqu’un qui en a beaucoup en stock… Je réussis à en produire comme ça !

C’est autonome… Ca doit marcher au soleil ou je ne sais pas… Haha

Est-ce-que t’es déjà tombée amoureuse ?

Oui, enfin je le pense… Je suis tombée 2 ou 3 fois amoureuse à différents âges, je ne sais pas aujourd’hui si c’était de l’amour mais c’était l’être humain avec qui j’avais envie d’être…

Après j’ai un côté « trop bonne trop conne »… C’est-à-dire que je peux faire beaucoup de choses et du coup me faire bouffer…

Je sais plus qui disait « le problème dans un couple, c’est que tu n’aimes jamais pareil », il y a toujours quelqu’un qui aime plus que l’autre…

Ah c’est ma mère ! Elle me souhaite de trouver un homme qui sera plus amoureux de moi… Je lui ai répondu : « Tu peux pas dire ça, c’est absolument monstrueux (rires) ! Pas du tout, on aime de manière égale ! » Bah si ! Elle avait raison !

Je sortais d’un chagrin d’amour et je lui avais dit : « J’ai plus de cœur, je n’aimerai plus jamais ! » Mais chasser le naturel il revient au galop…

Est-ce-que tu as eu l’impression d’avoir aimé pareil les trois mecs dont tu me parles ?

Ils étaient tous les 3 très différents et à des périodes de vie différentes : mon premier vrai amour, on était étudiants, c’est une période où t’es pas complétement adultes ni indépendants, tout est encore possible et tout peut se terminer… C’était une relation où on ne pensait pas du tout au lendemain, à notre avenir, mais plutôt au monde à découvrir ! En plus on s’entend bien, on baise bien, on a plein de points communs donc allez !

Le mec suivant, c’était plus le moment où j’ai commencé à bosser et mes amies commençaient à tomber enceinte, se mettre en couple, habiter ensemble, acheter des apparts, sauf qu’avec ce mec-là, on est partis à l’étranger mais on a construit du ON… Genre « Qu’est-ce-qu’on fait à Noël ? » …

Et le dernier, je l’ai rencontré à plus de 30 ans, dans une période de vie type Sex and the city, après la rupture… Je me suis trouvée « fémininement parlant », je me suis éclatée, c’est-à-dire que j’ai pris conscience mon pouvoir en tant que femme, pouvoir érotique, séduction, personnalité, indépendance de goûts, d’envies, individualité, qui je suis, où je vais… ! J’enfonçais les portes fermées ! Je rentrais dans un bar, un resto, un train, une rame de métro ou à un feu rouge, les mecs, dès qu’ils y en avaient un qui me plaisait, en deux temps, trois mouvements, j’engageais la conversation avec lui, je rentrais chez lui et on baisait ensemble…

J’étais powerful, j’avais le modjo !! Pour moi, si les mecs sont très cachotiers par rapport à l’amour, c’est qu’il y a un côté performance. Nous, entre copines, on balance facilement sur un mec, genre un coup d’un soir, mais j’ai l’impression que les mecs ont beaucoup plus la pression que nous en fait…

La pression d’être un bon coup ! Alors que c’est plus facile pour une nana, si t’as une belle poitrine et que t’as envie… Les mecs, eux, ont la pression et ils n’osent pas…

Bref !

Et je rencontre ce mec-là, qui a marqué ma vie, mais pas du tout dans le schéma classique du « Le troisième c’est le bon ! » entre guillemets…

On s’est croisé dans un bar, un soir, complètement pétés et il s’avère qu’on ne s’est pas quittés après…quasi trois ans…

Je pense que ces trois mecs ne m’ont pas convenu car je ne suis pas encore la femme que je deviens ou que je l’assume pas encore totalement…

Tu sais « La vie est une pièce de théâtre, avec différents actes… »… J’attends que l’amour fasse un mouvement vers moi et qu’un jour ce soit bon !

Il y a des domaines dans ma vie où ça « déroule » : quand je suis authentique, honnête, sincère dans ce que je fais. Je suis persuadée qu’en amour, ce sera pareil. Si tu flashes sur un mec, genre « c’est l’homme de ma vie », t’en fais une mission, tu vas lui courir après… C’est mauvais…

Moi je ne suis pas dans cet esprit-là… Je pense plutôt que ça se déroulera tout seul… Sinon, on n’est pas soi et c’est forcément foireux… Le « c’est lui », l’âme sœur, j’y crois pas !

Qu’est-ce-que t’es prête à faire par amour ?

Devoir m’habiller autrement, par exemple ! L’amour, c’est une somme de compromis…

Par contre, moi, jamais je ne me ferai défriser les cheveux, nota bene…

J’ai essayé de le faire pour celui d’avant, il adorait les nanas aux cheveux lisses, porte-jarretelles, et tout ! J’ai dépensé des fortunes, mais ce n’était pas moi ! Et ça a complétement foiré… Du coup, où est la limite entre « Je veux faire des compromis versus c’est en train de me changer moi-même », « compromis acceptable versus tu vas droit dans le mur ? »…

L’amour, c’est comme une pomme, il faut savoir croquer dedans avant qu’elle soit pourrie !

C’est comme une carie qu’il faut soigner avant que ça fasse trop mal !

C’est comme un match de foot avec des italiens mais sans des vidéos !

C’est comme un bon croissant qui sort du four de la boulangerie à 5 heures du mat et tu sors de boite et t’as l’impression que c’est le premier croissant de ta vie !

C’est un peu comme quand tu veux aller au ski, t’adores ça, tu te tapes les 5 heures de route et à 2 heures du mat, il faut que tu mettes tes putains de chaines et t’es arrêtée en pleine montagne… Personne ne sait mettre ces chaines mais tu le fais, parce que tu veux arriver au ski, ça en vaut la peine… T’es si fatiguée, t’as froid… C’est chiant mais quand même c’est bien !!! De quoi tu te plains, tu voulais aller au ski !

L’amour, c’est t’es malade mais qu’il t’aime quand même !

C’est un petit texto, genre une vieille photo, « tu te rappelles ? »…

C’est un homme, une femme, un enfant, un chien, la pluie, une capote… C’est tout ça… Tu peux en trouver dans plein de choses…

L’amour, c’est obsessionnel, c’est des heures de discussion, c’est des centaines dépensées dans des bars, c’est des conversations sans intérêt, ça peut être ton meilleur ami, ton pire ennemi, comme tout en fait…

T’aurais une référence culturelle à me donner qui correspond pour toi à ta vision de l’amour ?

J’ai un côté très contradictoire car je me considère comme une nana moderne, avant-gardiste, bisexuelle (qui sait ?), indépendante, et en même temps, ce qui me fait le plus triper c’est les histoires d’amour clichées, années 1800, victorienne, Jane Austin, les 4 filles du Docteur March…

Ou comme ces films asiatiques où jusqu’à leur lit de mort ils se disent rien alors qu’en fait…

Le non-dit, la retenue et c’est con parce c’est très éloigné de notre réalité…

Mais j’adore !

Un rapport sentimental où t’as cette retenue, cette distance encore plus excitante, où juste on s’effleure la main et ohlala…

Où tu ne donnes tes lèvres que quand t’es sûre et que l’homme t’as demandé ta main… Où la nana a peur pour sa réputation pour un baiser!