La recette secrète du coca

C’est quoi l’amour pour toi aujourd’hui ?

 

Pour moi, c’est l’attachement, l’interdépendance et le fait que tu trouves une complétude en face de toi…

Le fait que t’aimes une personne de A à Z pour ce quelle est, c’est un facteur, mais c’est pas le plus important en fait…

 

Tu peux vraiment détester des choses chez elle et pourtant t’es amoureux…

 

Je pense que le plus important c’est vraiment l’attachement, le fait que ça soit un besoin d’être avec…

Cette personne a pris une importance et fait maintenant partie intégrante et logique de ta vie…

Tu n’imagines même pas ta vie sans elle…

 

Après c’est clair que tu aimes des choses chez elle, tu ne peux pas tout détester non plus !

 

Il y a aussi une forme de désir, mais c’est pas constant ça par contre…

Je pense que l’amour de couple peut se comparer au sentiment d’amitié, que tu fasses quelque chose main dans la main avec quelqu’un,…

 

Après c’est un truc important pour moi, mais peut-être moins pour d’autres…

 

Tu as cette dualité de pouvoir faire des choses de manière très complice et en même temps rester soi-même…

C’est la personne avec qui tu t’es dévoilé à fond, ce que tu es vraiment et tu ne retiens plus rien, contrairement à ce que l’on fait en société ou même avec ta famille…

T’es vraiment toi…

 

Tu vois le truc qui est souvent évoqué comme de l’amour, ce truc physique de papillons dans le ventre ou je ne sais quelle connerie, c’est intrinsèquement lié aux débuts des relations et même si tu peux avoir des périodes de re-séduction, quand t’es un couple, ça n’est plus complet…

C’est vraiment lié à de l’excitation et l’anticipation de la nouveauté sans être pour moi vraiment de l’amour…

Cette sensation, en fin de compte, c’est ce qui pour moi, est le moins de l’amour….

 

C’est super chouette évidemment mais je crois que c’est le premier truc auquel tu dois dire adieu quand t’es amoureux…

Parce que tu vas construire quelque chose d’autre que ça…

Tant que t’es dépendant de ce sentiment-là, tu peux pas te caser…

Parce que c’est basé sur l’éphémère….

 

Donc pour toi, c’est plutôt un truc que tu construis ?

 

Oui mais peut-être que la différence entre l’Amour ac un grand A et les autres, c’est que ça se construit de manière la plus logique, même si la logique on la connait pas finalement, c’est que ça se fait de manière évidente, inconditionnelle…

 

Plus tu te mets inconsciemment à attacher un prix et de l’importance à quelqu’un, bien plus que parfois celui que tu te donnes à toi-même…

C’est la personne qui est le plus importante que le reste…

 

Et même qui t’empêche de faire tout ce que tu as envie de faire, ni d’être tout ce que tu as envie d’être…

C’est à la fois une carapace et un étrier, une corde, une bouée de sauvetage…

Un truc qui rassure, un refuge…

Vraiment un refuge pour moi…

Parce que la vie c’est flippant, c’est violent et le couple c’est ce qu’on a trouvé de mieux pour affronter tout ça…

 

Est-ce-que t’as fait des trucs incroyables par amour ?

 

Pardonner des trucs vraiment pas pardonnables…

Ce qui est fou, c’est que tu peux détester la personne que tu aimes et te détester d’aimer la personne que tu aimes, dans ce genre de situations dramatiques…

Comment on expliquerait sans ça les couples violents et l’emprise ?

Alors oui il y a une peur évidente mais surtout l’emprise de la personne avec qui tu as construit ta vie, sans qui tu sais pas faire autrement…

Le sentiment amoureux peut être destructeur et t’influence sur des choses que tu ne ferais pas sinon…

Mais il peut aussi t’empêcher de faire des choses que tu ferais sinon…

Le prix que t’attaches à cet amour peut être plus important qu’autre chose, voire, EST tout… Parce que c’est aussi simple que de respirer, et que quand t’as pas d’air, tu le cherches, l’amour c’est pareil…

Tu pourrais tout faire pour le garder ou le retrouver…

 

Ca m’évoque quelque chose de nécessaire, qui rend la vie meilleure, sans quoi les choses n’ont pas la même saveur…

Et puis un sentiment trompeur ou infondé, qui est de dire à travers ta vie, tu finis par tomber sur cette personne, où il y a ce dosage subtil d’attachement, d’amitié, de trucs communs, de trucs qui énervent, qui rend cette histoire unique.

 

J’ai l’impression d’avoir progressé au fur et à mesure de mes histoires de couples et j’arrive à une sorte de synthèse par sélection en fait : de trucs qui te font fuir, de trucs qui te font suivre…

Un peu comme la recette secrète du Coca Cola… et ça pétille grave…

Et t’es vraiment jamais sûr que l’essai suivant ne soit pas un petit peu plat à côté… 

Et que cette peur de pas y arriver fait que tu fais tout pour retenir cette recette-là…

 

Il y a aussi des gens qui ont le gène du jeu et d’autre moins…

Y a des gens un peu plus pragmatiques…

Enfin plutôt, ce serait plus dans la nature de chacun d’accorder de l’importance à ce que l’on a et moins à ce que l’on pourrait avoir…

C’est aussi grisant à mon sens de se dire qu’on s’engage vraiment et que comme beaucoup d’autres choses, le bonheur finalement, c’est ce que t’en fais…

 

Tu compares l’amour au bonheur ?

 

Je pense que la différence entre les papillons et le vrai amour, c’est la même qu’entre le bonheur et le plaisir… C’est pas la même hormone dans le cerveau…

L’amour ne fait pas partie intégrante du bonheur mais le bonheur fait partie intégrante de l’amour… Une grosse part en tout cas….

C’est à travers le bonheur que tu ressens l’amour…  

C’est le constat du bonheur que t’éprouves et de la personne avec qui tu le partages que tu peux dire : « je suis amoureux » je pense…

 

Je pense aussi que parfois on a des relations très proche de l’amour avec ses potes ou sa famille… Il n’y a pas un amour en tout cas, c’est une recette… faite de bonheur, d’attachement, d’abnégations, de ressentis positifs ou négatifs… Tu peux pas être amoureux de quelqu’un qui t’apparaît neutre, il faut du relief émotionnel…

Il faut ressentir du danger par exemple… Il a une part non négligeable, un prix à payer… si tu ne paies pas le prix, la personne a moins d’importance à tes yeux…

J’ai l’impression que très souvent l’amour est plus fort quand tu as souffert pour cette personne… ou quand t’as un peu lutté…  Tu sais comme l’expression « Un prix trop bas tue le produit »… Et en fin de compte si quelque chose est gratuit, ou sans relief ou va toujours dans le même sens, ça ne revêt pas le même prix…

Je ne sais pas si une relation amoureuse soit possible dans cette acceptation totale de tout…

 

Est-ce-que tu aurais une référence culturelle qui symbolise l’amour ?

 

Ou, mais c’est aussi assez triste car ça traite plutôt de la fin d’un amour, c’est Eternel Sunshine of the Spotless Mind…

Ce film met le doigt sur cette lutte intérieure qui est liée à la disparition de l’être aimé… qui peut être vécue comme un décès…  En encore plus fort car elle hante le monde dans lequel tu vis en étant plus là consciemment…

Tu ne comptes plus pour elle…

 

C’est pas la disparition dans son cœur qui t’es douloureuse…

C’est même une certaine forme de libération d’en arriver là, par contre c’est plutôt sa disparition de ton environnement qui fait mal… et ce sentiment d’étouffement, de se débattre, de se noyer,…

T’es prêt à tout pour que ça s’arrête comme dans ce film où les gens vont même jusqu’à effacer leur mémoire… et la prise de conscience du personnage qui finalement refuse et exprime que ça fait partie intégrante de lui-même et que c’est tout aussi précieux, qu’il faut chérir ça aussi…

En l’effaçant, tu perds une partie de toi et de ton histoire…

Même si ces ressentis-là, ça te prend autant, voire plus que ça t’apporte…

Je ne connais pas beaucoup de gens qui vont y voir le positif… Ressortir grandi !

Ca reste un tissu cicatriciel tu vois…

Et puis utiliser son énergie à détester quelqu’un, c’est pas cool et parfois tu peux pas faire autrement… Même dans la rupture, ça ne peut pas être neutre…

 

Et le deuxième truc qui m’est venu à l’esprit, c’est Quand Harry rencontre Sally, une comédie romantique qui peut être un peu cucu, d’un couple qui se voit sur une longue période et qui développe des petits riens, qui à la longue te paraissent cher et qui donnent du prix aux choses… A priori quand tu te sépares c’est pour de bonnes raisons mais tu peux te rendre compte aussi que ses raisons n’étaient pas bonnes et c’est possible de les mettre de côté…

Mais il y a des moments aussi où il faut arrêter d’insister…

Et c’est très bien comme ça… Perso je t’espère tellement plein de petits riens <3…