Ressentir son corps

Qu’est-ce-que tu penses de l’amour aujourd’hui ?

 

Moi je pense que l’amour, c’est de la générosité… Je ressens une gratitude par rapport aux gens que j’aime comme ma sœur, qui est loin…

Comme si elle était en moi… Tout ce que l’on peut se souhaiter de mieux, et même ça c’est trop peu…

L’expérience de ce qui est inexplicable…

 

Avec ma sœur (c’est la personne la plus proche de moi) on arrive très bien à communiquer sans parole, on comprend ce que l’autre ressent, sans devoir l’exprimer verbalement…

C’est grâce à l’amour, ce lien indéfinissable entre nous, qui est très fort…

 

Tu vois, elle a vécu une dépression pendant un an, elle ne pouvait pas dormir et on dormait tous les soirs ensemble, ça la rassurait…

On se tenait la main, quand on en avait besoin…

Le sentiment de savoir que quand l’une est forte, l’autre peut être faible, ça ira !

 

T’es pas amoureuse toi ?

 

J’étais dans une relation avec quelqu’un qui m’a brisé le cœur… il m’a laissé tomber… Je ne m’attendais tellement pas à ça…

J’ai dû me reconstruire…

Ca fait un an… Ce que je faisais quand ça n’allait pas, c’est que j’allais danser pour sentir mon corps…

Et j’ai rencontré quelqu’un qui m’a, de nouveau, fait ressentir mon corps…

Alors tu vois, pour moi, c’est d’abord quelque chose de très corporel…

Le corps c’est vraiment l’enveloppe de l’âme, et quand elle va mal, le corps te le fait sentir…

L’amour, pour les hindous, c’est akinsa, a / kinsa = division, donc c’est se sentir séparer du monde…

Quand on ressent de l’amour, la pire chose que tu puisses faire, c’est te séparer, car tu te sens infiniment seule, individuellement…

En amour, Si tu te sens seul, c’est que tu vas contre cette loi métaphysique…

 

La seule chose qu’on ne peut pas prouver scientifiquement, c’est l’existence de la matière, que tout serait relié, d’une façon dense, par de l’énergie…

Pour moi, c’est très vrai et je fais confiance à mon instinct, des ressentis, mes rêves…

C’est au-delà du mental pur…

 

Et puis l’amour relie les cœurs au futur, au passé…

Tu vois, mon premier copain est décédé… dans un accident de voiture…

Ce qui me manque le plus, c’est physique : son corps, son regard, son énergie, sa parole…

Mais sa présence est toujours là… C’est ça le plus important… Et c’est cette dimension spirituelle de l’amour qui me fascine le plus…