La nudité des sentiments

  • Instagram

C’est quoi être amoureux pour toi?

Mettre des mots sur cette émotion… Wahoo !

Il y a tellement de contingences qui court-circuitent le truc…

C’est un hasard de rester avec qqn…

Regarde, moi, j’ai trois enfants, et parfois je me dis que ça aurait pu être une autre personne… Rationnellement, quand t’es parents, le « Tout est possible », bah c’est derrière toi tu vois, tu te diriges vers une voie plus balisée…

Et ça devient une évidence parce que t’es bien…

 

Si t’es amoureux, c’est que la vie qui t’a amené à cette personne et que t’as décidé de t’y tenir, malgré les 10 milliards d’autres personnes sur terre…

Avec des enfants, ça appuie le truc, c’est un geste irréversible, c’est un lien fort !

Ce n’est pas que pour ça que tu restes avec la personne, hein, sinon c’est glauque ! C’est aussi de se sentir bien avec une personne qui pour toi est la seule et l’unique à ce moment-là…

 

Après tomber amoureux, c’est un autre talent !

C’est une sorte de malheureux hasard !

 

J’ai une très bonne amie, super sympa, très belle et je ne l’avais jamais vu avec quelqu’un…

Pourtant, elle se faisait draguer à mort…

On en parlait jamais…

Et la dernière fois que je l’ai vue, elle était avec un mec et elle vit une belle histoire…

Ca m’a rendu heureux pour elle !

C’était même con que je sois content qu’elle soit « enfin » avec un mec, alors qu’elle n‘a jamais eu l’air d’en pâtir !

Vous vous parlez souvent d‘amour avec tes amis ?

Assez peu finalement… Plutôt quand il y a des ruptures,…

Mais j’ai un environnement d’amis en couples, assez stables, il n’y a pas beaucoup de séparation…

Chez moi, en Bretagne, les gens sont en couple tôt et font des enfants tôt aussi…

Et c’est un sujet qu’on aborde assez difficilement finalement, on peut avoir des discussions sur les « crises » mais c’est tout… On parle plus de sexualité que d’amour, même si t’es peut-être pas si sincère, c’est plus facilement abordé…

Les sentiments, c’est quelque chose de sacré…

Une part d’intimité qu’on ne dévoile pas…

Et puis sur la sexualité, on a un discours plus normatif, on sait quoi dire, mais pour l’amour on est plus à poil paradoxalement !  

Il y a moins de discours préconstruit… Je ne vois pas très bien comment ça marche d’ailleurs…

 

Tout le monde n’aime pas parler de trucs intimes…

Moi je trouve que ça fait avancer les relations en mode tête-à-tête…

Et j'en parle plus facilement avec des filles… Je trouve que c’est plus simple d’en parler avec vous… Mais c’est peut-être qu’une image !

Je me livre plus sur mes affects… J’en parle avec mes amies, peut-être que je pense et projette un regard de compagnon… Et il y a une confiance et une affection très fortes qui dépassent le rapport de séduction…

J’ai certaines copines où je me dis que j’étais peut-être un peu amoureux d’elles et j’ai sublimé nos relations en amitié…

Les filles sont peut-être aussi plus simples…

Bourdieu l’a étudié dans le cadre du travail… 

C’est difficile aussi d’en parler en groupe car il y a des relations de dominations, d’idées, de concurrence inconsciente…

 

Pour parler d’amour dans les relations d’amitié, c’est rare l’égalité, c’est difficile de trouver une relation « équitable », où chacun se dévoile…

 

Mais bon, moi ça me va car parfois, je n’ai pas besoin de parler, j’ai pas envie de « faire chier » mes potes avec ça, d’autant que je trouve que c’est pas intéressant… Il y a un peu de déni ou d’orgueil…

Et puis mettre en mots, encore une fois, c’est difficile… Je trouve que ça peut donner beaucoup d’importance à un mal-être passager, ça le fige… Donc pas de raison d’en parler…

A l'inverse, je me sens bien, je trouve que c’est généreux, c’est comme une marque de confiance qu'on m'octroie…

Je préfère être à l’écoute ! Comme toi, non ?...

Maybe baby...

 Art from Hedgerart