Autour d’un verre… Ils sortaient du cinéma…

1 - C’est marrant de se poser la question en la posant aux autres… Mais moi, je ne peux pas forcément t’aider…

J’ai eu des petites amours… des amours adolescentes… sans être sûr d'avoir été amoureux…

J’ai 23 ans, je ne sais pas si ça a un rapport…

Ouais je cherche l’amour… J’attends de le découvrir…

On a tous une idée là-dessus mais le mettre des mots, le définir…

Je ne me suis jamais posé la question…

Tous les films d'aujourd’hui nous vendent une sorte d’amour…

On dit souvent que la personne que tu rencontres doit être ton meilleur ami, et qu’avoir une complicité, des centres d’intérêt communs, ça serait ça l'important… Je suis sûr qu’on peut me créer mon avis, je suis super influençable…

 

2 - T’as interrogé combien de personnes avant nous là ?

Pourquoi ? Tu crois que j’ai déjà eu des réponses similaires aux vôtres ?

Non au contraire…L’amour, pour moi, c’est super simple, c’est une sorte de fascination, un mélange de peur et d’attirance, qui peut te détruire mais qui te donne le vertige… Ca m’est arrivé deux fois… Le vertige quotidien…

Sans la fascination, tu perds tout ! Comme tu peux le voir dans n’importe quel film…

 

3 - Mais est-ce-que c’est vraiment de l’amour du coup ??

Parce que pour moi ça se construit… C’est des briques qui s'empilent petit à petit ! Sinon c’est de la passion !

 

Ouais mais c’est comme si tu voulais construire ta maison sur un terrain et que tu ne savais pas à l'avance si le terrain est constructible… Ca dépend de ton feeling, de ta complicité… et d'une sorte de fascination… D’abord pour le physique puis tu vas bien au-delà…

Tu croises quelqu’un dans la rue, au Mac do, au ciné et tu sais direct si t’as envie de lui parler…

Tu peux être hyper attiré par quelqu’un mais c’est juste une attirance… 

L’amour, c’est réciproque… Si l’autre n’est pas dans le même délire, ça ne le fait pas…

L’amour c’est un échange, donc, si tu ne reçois rien, c’est biaisé…

A mon avis, il faut donner et recevoir, et à partir de là, on parle d’amour… S

inon, c’est un kif d’une fois ou/et un terrain non-bâti…

 

Si tu ne reçois pas de message par exemple - la torture des temps modernes -  il n’y a pas la réciprocité dont on parle…

 

Mais vous êtes envoyées par quelqu’un là, c'est exactement ce qu'il m'arrive !

 

T’es amoureux toi?

Non j’ai eu des fascinations récentes, là par exemple, ce mec-là me fascine -désigne 1- et, du coup, je crois qu’on développe une sorte d’amour… Mais on n’est pas ensemble… On n’a rien envie de faire, c’est terrible…

J’adorerais développer quelque chose d’homosexuel vraiment…

 

T'es bi ?

Non mais je me suis posé la question : « Est-ce-que tu peux aimer un homme en étant hétéro ? »… 

J’ai rencontré un mec dans des circonstances pro, lui homo et j’étais fasciné par lui, mais ça n’a absolument pas marché au niveau sexe… Pourtant on a vécu une idylle romantique, il m’a fait des cadeaux splendides, on a partagé des moments magiques… Mais ça a très mal fini…

Du coup je sais que je ne suis pas homo… Mais j’ai aimé ce type comme mes deux dernières amours féminines…

Donc le lien entre amour et sexe, c’est une question que je me pose… Je n’arrive pas à y répondre mais voilà…

C’est sans doute une des pièces de la maison !

J’avais envie de parler avec ce mec-là… vraiment… Et on a appris à se connaître…

C’est là que tu vis les premiers bouleversements, tu te dis que cette personne est intéressante et que tu veux la revoir…

Ca était très vite intime, car il était sans filtre, très franc… Mais j’avoue que j’ai été un vrai salopard à la fin…

Ca s’est mal fini parce que je n’étais pas prêt à lui donner ce qu’il voulait… Et que je l’ai laissé croire un peu trop longtemps…

Du coup, il avait élaboré des plans de vie et moi j’en n’étais pas du tout là…

J’ai ressenti quelque chose de très fort sans pouvoir le définir comme de l'amour…

 

Merci mes petits architectes du cœur !

Vertige de l'amour