Le couple  

Dis-moi ta vision de l’amour aujourd’hui ?

J: Je vais te dire des trucs super bateaux aussi… Bah moi ce que j’attends, c’est le triptyque magique : avoir un projet commun, ne pas se faire souffrir et que ça soit énormément de bonheur…

On tend tous à ce que ça apporte du bonheur, l’amour… Dans ma conception, il faut que ça nous fasse plaisir de passer du temps ensemble, comme des amis, tu vois, qu’on puisse se confier sans te sentir juger…

Il y a côté protecteur aussi, je pense que ça vient d’un schéma familial hérité … C’est un climat que tu développes… La protection d’être en couple, où on affronte la vie ensemble et on se projette sur du long terme… De croire en l’avenir et de partager ensemble des espoirs, un projet commun qui s’emboîte bien avec des objectifs…

Si t’as des objectifs de vie totalement différents, même avec la passion ou les confidences, à long terme tu peux te sentir frustré… En plus, dans le monde dans lequel on vit, ce sacro graal du bonheur à atteindre, bah pour moi, c’est pas sans passer par la vie de couple, enfin, je pourrais pas être heureux tout seul… Enfin, il y a sans doute moyen de le trouver seul… mais à atteindre à 2, c’est excitant aussi et plus riche ! Le bonheur est inutile s’il n’est pas partagé… Comme à la fin de ce film-là, on the road… C’est très culcul mais c’est une putain de vérité quand même !

L’amour c’est du bonheur… une relation de couples, c’est comme tout, ça a des bons et des mauvais moments, faut savoir juste les dépasser… si t’arrives pas à surmonter les difficultés, fin de l’histoire… C’est comme un défi, et si t’arrêtes de faire ça, c’est que t’as plus d’espoir, bah c’est mort ! C’est la dynamique perpétuelle : t’essaies, tu rates, t’essaies, tu rates… et boom… level suivant… tu passes à autre chose…

C: Je crois pas que ça soit les 3 en même tps… 

J: C’est à tour de rôles en fait, on peut rester des heures à discuter au lit, comme des amis à refaire le monde ou partager des sons, se mater des films… L’amitié, c’est comme l’amour avec le sexe en moins… Je sais plus qui disait ça…

Le côté projection, avoir des espoirs ensemble, plus ou moins un projet commun, c’est très important…

Qu’est-ce qui t’as fait te rendre compte que t’étais vraiment amoureux de C. ?

Bah physiquement, on se plaisait mutuellement… pas vraiment besoin de rentrer dans une posture…

Ca m’a plu… Enfin je crois pouvoir dire ça sans me tromper !! haha

 

C: Moi c’était un coup de foudre rétroactif… Je m’interdisais à l’époque d’y penser…. Mais il m’a vraiment poursuivi dans mon esprit…

J: Ouais en fait elle était en couple avec mon meilleur pote il y a 10 ans…C’est vrai qu’on a échangé des regards mais c’est plutôt quand on était plus en couple qu’on s’est recontactés… Au final on est ensemble depuis 2 ans et demi… Il y a eu une période importante d’idéalisation…  Mais bon, c’est fini ! on pète au lit, enfin non au lit c’est défendu… haha il y a une pancarte ! haha!

Je pense qu’il y a un côté passion, même si la routine s’installe, les mêmes semaines qui s’enchaînent bah on prévient les mauvaises habitudes… Bon c’est pas ultra romantique mais genre, je te fais ton petit café, je te l’apporte, tu vois, des petits détails, des petits trucs qui apportent du bonheur au quotidien… Le truc tout con, on regarde un film, elle met ses jambes sur moi ou je lui fais un massage des pieds, tu vois, enfin… Même si on se tape une semaine complète à faire nos trucs de nos côtés, le soir, on arrive toujours à se retrouver, se blottir, ou sortir et partager… Mais je pense pas qu’on soit fusionnels par contre !

Et puis il faut qu’on se manque aussi !

Avant on n’habitait ni ensemble, ni dans la même ville, et du coup, c’était chouette, mais il n’y avait pas cette confiance et cette complicité encore… On se voyait 2/3 jours, on en profitait différemment, on baisait comme des dingues, haha…

On était encore dans le stress de bien se montrer… Au bout de quasiment un an et demi à distance, on s’est installés ensemble… c’est un style de vie totalement différent… mais on se connait au quotidien… Et on a eu maintes occas’ de se prendre la tête…

La volonté d’avoir un projet commun et d’y mettre un investissement, c’est ça qui fait tenir… Clairement, on a eu les mêmes galères que 90% des couples… mais on a eu la volonté de creuser… Genre la soirée bourrés où elle fait scandale et inversement… où tu pètes un câble… Bah on s’est toujours dit qu’on avait plus perdre en se séparant… Et au-delà de l’amour, même sur les choses matérielles, même si c’est pas des trucs que j’ai réellement envie de prendre en considération en vrai… bah c’est quand même un confort acquis…qu’on a à 2… c’est ce qui fait tenir les bases… C’est un côté hyper rationnel, mais la base…

Ca fait un peu réac mais c’est vrai… C’est humain… Comme j’ai envie que tu sois féminine et toi t’as envie que j’assure sur ces trucs-là… que je te protège… enfin la base ! A différents degrés selon chacun… Chacun son délire ! Nous on a des styles de vie similaires avec des idéaux réciproques… On n’est pas sans se prendre la tête non plus, mais on élève le débat…

Quand vous vous êtes mis ensemble, je me souviens que ta copine avait un autre copain, elle m’avait dit qu’elle était polyamoureuse… Tu l’as vécu comment ?

J: Bah j’ai tout fait pour que ça disparaisse très vite ! haha ! Ça m’intéressait pas parce que je savais ce que je voulais ! Même si j’ai toléré, on n’était pas dans la même ville, donc de manière stratégique je pouvais pas m’imposer direct !

Et puis cette dimension ultimatum, je l’aurais pas supporté perso, au début d’une relation. J’ai préféré qu’elle me le dise, c’était une preuve d’honnêteté et de sincérité ! Donc en accord avec mes principes même si à double tranchant ! Après c’était pas mon mood, moi je voyais personne d’autre et je ne voulais vraiment qu’elle ! Après, on en a discuté clairement très vite, je lui ai dit tout ça et je lui ai laissé le choix…

 

C : J’ai fait le choix que ça aille plus loin entre nous !

 

Bah sinon c’était du court terme, de l’aléatoire… Genre, je débarque, pour une surprise et t’es avec l’autre… Ça allait poser problème… Et puis la confiance pouvait pas s’instaurer…

Du coup pour moi, ça, c’était pas encore de l’amour…

Tu vois c’est un mot de 5 lettres et tu ne peux en retirer aucune ! Sinon il veut plus rien dire !! Je pense que c’est exclusif, sinon ça peut pas marcher… Tu peux aimer plusieurs personnes dans ta vie, mais pas en même temps… Sinon, t’es obligé de couper un bout de ton cœur en 2 et même pour la personne qui a la plus grosse part, elle n’a pas complétement toute ton attention… Ça sert à rien du coup… Enfin… Faut le vivre à 100 % pas à 80 %... Avec les mauvais côtés aussi, tu ne peux pas avoir juste la tendresse, le cul ou l’écoute sans le reste…

C’est tellement exclusif dans l’intimité… Tu peux avoir des connaissances, des collègues, des amis, mais c’est pas de l’amour… Alors tu peux les aimer, mais il y a pas cette nuance en français qu’on trouve en anglais et qui est vraiment importante pour moi… Tu peux très bien déconner avec quelqu’un à un moment… Mais moi je veux quelqu’un tout le temps et à 100%...

Après ça peut t’épuiser, perdre des pourcentages et que ce soit plus du tout exclusif ! Soit tu perds, soit la personne en face et le fait est que le capital de départ n’est plus entretenu… C’est pas figé…

Dans une relation, rien n’est immuable… il y a des jours où t’es moins à fond que d’autres…

 

C: Y a des jours je te déteste ! Je suis à deux mille lieux de t’aimer… haha et pourtant, je le sais, fondamentalement,…

 

Et puis ça nous fait avancer ce genre de phase…  Parce qu’aussi, tu peux aimer quelqu’un de tout ton cœur et te rendre compte que vous ne vous tirez pas vers le haut…

Et puis il y a différents levels en amour : tu commences avec la passion et puis, la phase d’amour platonique… Tu baises moins qu’avant, la sexualité n’est plus au centre du truc… Avec des discussions lamba…

Ouais et ces moments-là, même s’ils sont mauvais, bah, t’as envie de les partager avec quelqu’un…  

Ce qui est cool, c’est de penser que la personne sera toujours là… C’est reposant…

C’est une sécurité quoi… Et d’aller au-delà de ce qu’on peut vivre au quotidien…

Mais c’est pour tout, en fait : au taf, t’as aussi besoin d’un climat de confiance, où il y a une bonne ambiance et que ça te tire vers le haut… Pour ton projet pro, tu restes pas à travailler avec des gens si tu les détestes, même si t’as envie d’avancer… Enfin, si t’as le choix… Si t’as envie d’être épanoui, au bout d’un moment, tu choisis, et en amour tu l’as ce choix, enfin normalement…

Ca t’es jamais arrivé de tomber amoureux sans choisir justement ?

J: Tu vois, c’est le fait de rester et de construire un truc ensemble, qui fait que c’est un choix… Mais à la base, moi je crois clairement au coup de foudre, tu le sens : c’est cette personne-là ! C’est instinctif, hormonal… Tout ne peux pas se résumer à la philosophie des comportements sociaux… on est des mammifères évolués !

Moi je considère un peu l’amour comme la religion, une sorte de construction humaine qui va venir appuyer ou expliquer quelque chose d’instinctif…ou inexplicable… Et je trouve ça très beau… Je me demande si c’est pas un peu de la supercherie…mais en le considérant, j’ai quand même envie d’y aller…

Ouais et puis on est limités par nos sens, même si on l’accepte ! On est capable de conceptualiser, de réfléchir, mais malgré tout on est intimement liés à nos sens ! Si la personne que t’as en face de toi, tu la trouves moche et en plus que psychologiquement tu la détestes, bah il n’y a pas d’intérêt, c’est pas sain… c’est du masochisme…

Mais ça s’explique soit par la flemme, soit par l’habitude qui explique aussi la tendresse pour la personne, soit par l’espoir… qu’elle redevienne comme avant ou qu’elle change…

Il y en a aussi qui idéalise ! même quand il n’y a plus d’amour… Alors c’est peut-être de la lâcheté, mais pour moi c’est pas ça…On a tous une conception et une façon de le vivre subjectives et cette subjectivité-là, tu la partages avec quelqu’un et elle vient s’additionner, elle se multiplie même… Donc c’est beaucoup plus intéressant que de tourner sur soi-même et d’avoir telle ou telle envie,… que tu confies qu’à toi-même…

Je pourrais coucher avec plein de nanas parce qu’elle me plaisent, mais c’est pas pour autant que j’ai envie de partager ma vie avec… C’est pas vraiment ça… Y a plein de trucs qui vont pas me déranger et ce sera le signe que je suis pas à 100% ! Et je le saurai au fond de moi ! Je vais être sans doute moins exigeant, parce qu’en fait, j’en ai rien à foutre !

C: Un jour, il m’a sorti : « Le jour où ne t’engueule plus, faudra que tu t’inquiètes… ! »

 

J: Bah, même en amitié, les gens auxquels je m’attache ou avec lesquels je suis le plus critique, c’est les gens que j’adore !! Alors c’est à double tranchant ! Pour moi, c’est pas synonyme d’être complaisant et brosser dans le sens du poil… Quand les gens tiennent vraiment à toi, typiquement, lors de ta première vraie connerie, le réflexe de ta mère, c’est de te mettre une claque, c’est violent, et on peut débattre là-dessus, mais au fond, c’est parce qu’elle a eu peur et qu’elle t’aime ! Ok c’est extrême, mais quand t’aimes vraiment quelqu’un t’es aussi prêt à l’égratigner un petit peu, à creuser, à gratter un peu le vernis… C’est pas faire du mal, c’est être cash ! Car pour moi c’est super important… Dans mon expérience personnelle, les gens qui critiquent de mon travail, enfin une critique argumentée, me font avancer… Faut un déclic, enfin je fonctionne comme ça… Tu peux jamais comprendre les attentes de quelqu’un qui te parle pas… Dans un couple, s’il n’y a pas de discussion, c’est la fin… donc à un moment, le coté électrochocs, c’est de la communication… je suis comme ça… Chez moi, c’est ce qui déclenche les choses !  L’amour, c’est pas que des caresses ou de la tendresse ! 

Ma chérie compose avec, comme moi, je compose avec ses humeurs… Si tu ne le fais pas, ça veut dire que c’est la fin !

Bah tu vois moi je trouve pas ça si banal ce que tu es en train de me raconter…

J: Dans le fond, on fonctionne tous avec ce genre de mécanismes… C’est juste la manière dont on les vit et orienter nos choix… C’est complétement propre à chacun, mais c’est de l’attirance ou du rejet, plus ou moins conscient, c’est des mouvements…

Esk tu aurais une référence culturelle qui symbolise l’amour pour toi ?

J: J’ai bien aimé Her, tu vois pour le côté futuriste et tout… C’est une histoire d’amour, très original… Etre amoureux d’une intelligence artificielle… Et c’est génial car le mec passe par tous les types d’émotions… Il retrouve confiance en lui grâce à l’objet complétement fantasmé…

C’est une peur pour moi, qu’il y est plus de lien réel…

Et puis la question de l’amour soulève aussi la question de la solitude ! C’est au cœur de notre société… Regarde l’individualisme par abus de capitalisme ! On prône les projets personnels, au lieu du collectif… Pour moi, le bonheur, on l’atteint ensemble ! Si t’es le seul content, faut vraiment être le dernier des connards pour s’en satisfaire ! Du coup, il y a pas d’amour, pas d’empathie… Et là ce type est au bout du rouleau dans ce film, c’est son seul espoir, sa bouée… Her le sauve de la noyade !

Musicalement, je vais pensais à du Portishead, des trucs comme ça, très mélancoliques. Certains textes pointus de certains rappeurs, qui ont tendance à le déconstruire aussi, par contraste à mon idéalisation… A dire : « j’aime l’amour parce que c’est pas ça ! ». Même si c’est difficile à définir et à cerner, bah je sais ce que ça n’est pas… une définition par exclusion !

C’est trop vague, trop mouvant et j’évolue tellement dans ma manière de le vivre pour le figer dans une définition !

C: Moi quand j’étais petite, dans les chiottes de mes parents, il y avait une citation de St Exupéry qui est « L’amour, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, mais c’est regarder ensemble dans la même direction ». Et là, bah je trouve qu’on est en total accord tous les deux avec ça ! J’ai l’impression que je me suis forgée ma vision de l’amour autour de ça ! Ça m’a influencé malgré tout ! Vu le nombre d’heures passées dans cette pièce aussi ! Haha !

 

J: Moi je trouve qu’on est plus ou moins influencé et influençable… Et t’es plus ou moins réceptif à ce que la société te montre… Moi je veux dire qu’on nous vende de l’amour, moi je m’en fous enfin, c’est pas ça pour moi ! Tinder, jamais de la vie ! C’est antinaturel ! Ca n’a aucun intérêt pour moi !

 

C: Bah si c’est bien ! C’est pas antinaturel ! C’est très pratique pour l’hygiène !

 

J: Ouais pour l’hygiène ouais… Mais on a tellement galvaudé le sexe aussi surtout ! Et puis, c’est capitalistiquement intéressant ! Tu vas consommer des restos, des capotes, du porno… et c’est ce que l‘on veut de toi… Genre un couple, à la St valentin… Après c’est pas grave… Toute façon, on a un quotidien tellement stressant, on n’a tellement pas le temps de rencontrer des gens et on est tous tellement ancrés dans nos solitudes que la moindre bouteille à la mer, enfin plutôt bouée de sauvetage est prise à bras le corps ! Genre Tinder c’est trop ça…

 

C: Ouais mais t’as rien à perdre d’être sur Tinder, au mieux tu rencontres l’homme de ta vie, au pire tu baises ! 

 

J: Ouais mais ça n’a pas un impact positif véritablement pour moi ! Franchement tu peux savoir toi, si tu vas être heureux en amour avec quelqu’un que juste t’as mis dans ton lit ? Et même si c’est un très bon coup, une nana foutue comme le meilleur de tes fantasmes, ça reste un fantasme ! Tu peux idéaliser mais il n’y a que par l’expérience vécue que tu fais des choix valables ! Moi je cherche un coté rassurant dans l’amour et je trouve qu’il n’existe pas dans ce type de rencontres, se jouant juste sur une photo de profil !

Je n’ai jamais rencontré de personne sur le net, enfin si une fois, au tout début d’Adopte, quand c’était gratuit, enfin pour voir… Cette meuf-là est devenue une pote ! En même temps, j’ai toujours préféré les profils marginaux plutôt que la pétasse avec sa bouche en cul de poule, là ! C’est tellement glauque en vrai !

Et sinon, les plans foireux, de trainer en boîte avec untel, mais c’est de la merde, j’ai toujours subi ces moments !

Moi j’ai besoin de regarder la personne dans les yeux, de la sentir vraiment et qu’il y ait une alchimie qui se créée !! Je suis insensible aux photos de profil, ça me donne pas envie de rencontrer quelqu’un ou juste de lui envoyer un message… et de passer en plus pour le énième débile qui enverra la même chose ! T’es noyé dans la masse des connards en fait, même si tu l’es pas !! Alors que dans la vraie vie, tu ne peux pas mentir là-dessus, ça se remarque tout de suite ! Et puis, je trouve tellement la démarche pas créative, normé… Moi je pourrais le critiquer de mille manières !

 

C: Mais ces applis-là sont avant tout fait pour baiser, c’est ce que je disais tout à l’heure…

J: Ouais donc la démarche c’est de niquer ! Bah moi désolé, mais j’ai envie d’être surpris dans la vie ! Alors c’est sans doute pas à la mode, j’envoie jamais de gifs et d’émoticones, mais moi je trouve pas ça du tout attrayant…

 

C: Après ça permet aussi de sortir de son propre réseau…

 

J: Ouais, tant mieux si ça te pousse à être un peu curieux, mais la démarche initiale c’est le sexe en fait… Du coup, l’énergie qui va te mouvoir dans ce sens n’est pas bonne…

Tu vois avant, nos grand-parents, il se rencontraient au bal. Vraiment… Alors c’est peut-être qu’un outil et tant mieux pour les couples qui matchent, mais le problème, c’est qu’il pousse à la surconsommation et t’es dilué là-dedans…

Si ça se trouve, tu rates beaucoup plus de personnes attrayantes et des expériences sincères, parce que tu as un date ! Pour moi c’est trop à la surface, superficiel…

Et puis t’en retiens rien du coup, c’est comme un article que tu auras lu dans un journal que t’auras acheté et un article lu sur internet ! L’investissement n’est pas le même…

Tes sens en éveil, une mise en danger, c’est vraiment toi…

Ca se trouve, tu vas te bouffer 15 râteaux en vrai, ça va te faire chier, mais en fait tant mieux. Contrairement au Swip où tu t’en fous ! Et quand tu matches, tu t’en fous de la même manière, enfin, y a pas d’attrait…

Le virtuel, c’est de la vacuité des choses, si tu touches, ça s’effondre ! Les choses vraiment essentielles, pour moi c’est pas ça ! C’est pas quantifiable, ça n’a aucun prix… Par contre, une donnée virtuelle, si ! Y a des mecs, qui se font de la tune grâce à ça et ils s’en battent les couilles que tu trouves l’amour ! Eux, c’est juste qu’ils te le font croire… Tant mieux si ça marche pour certains, ça leur donne bonne conscience mais bon… un sur combien ? Et puis tout ce que t’as perdu en temps et expériences personnelles propres… ! Combien de swips le nez sur ton écran ? Combien de discussions vides de sens pour attirer l’autre ? Avec des stratégies de communication parallèle à de la manipulation ?

Pendant ce temps, on met la main sur tes idées et tes émotions… Plus rien de personnel t’appartient ! Et puis faut pas oublier toute la frustration que ça créée… Parce qu’on te parle d’amour, mais on oublie toute l’antithèse du truc, la solitude… On veut pas en parler, faut le cacher, le mal-être… Mais en même temps, c’est aussi ces déclics et ces claques dans la gueule qui te meuvent ! C’est tous tes échecs qui font que t’apprends. Sinon on serait pas plus avancé que des robots, faut se foirer ! Faut avoir des histoires d’amour qui merdent, des plans cul foireux, des échecs amoureux ! Le plus important c’est de vivre des choses ! C’est le mélange du positif et du négatif qui est intéressant, qui te construit et te consolide ! C’est mieux que de rester là à rien faire… ou la tête dans un écran…

 

Discussion de la fin non retranscrite ! Mais le plan à 3, non c’est pas trop ce que je recherche - haha - A très vite !

Fresque Jack Ardi <3

  • Instagram